Destruction de supports numériques Norme DIN 66399

Pourquoi detruire les supports de stockage

RGPD

Les supports de stockage numériques comportent des données personnelles qui ne doivent pas être récupérables.

Confidentialité

Eviter la divulgation des données internes à votre entreprise qui aurait un impact négatif voir un risque d'usurpation d'identité.

Sécurité

La suppression des données réalisée à l'aide d'un logiciel est insuffisante, il faut impérativement détruire le support

 Norme DIN 66399 

La destruction de disques durs et de documents est classé par la norme DIN 66399 en différentes classes et niveau de protection indiquant le niveau de sécurité de la coupe des documents. Plus le niveau est élevé, plus la reconstitution du document sera longue et compliquée en raison d’une découpe plus fine des documents.

 Les différentes classes de protection

La norme DIN 66399 prévoit 3 classes de protection : normale, élevée et très élevée. Elles déterminent le niveau de sensibilité des données par une classification (données internes, confidentielles ou secrète)  et permettent à chacun de savoir quel est le niveau de sécurité nécessaire pour la destruction de ses données. 

Nos solutions de destruction de disques durs et SSD (Niveau H-3 et E-2)

Nous vous proposons une solution de destruction logicielle et physique de vos supports de stockage numérique. Dans un premier temps, tous les supports subissent un formatage de bas niveau, c’est-à-dire que nous écrivons des zéros (0) sur l’intégralité du support. Ensuite, nous effectuons une destruction physique du support à l’aide de notre presse hydraulique d’une capacité de 10 tonnes ce qui écrase le support jusqu’à la déformation, voir la destruction de ce dernier. 

Ce processus de destruction répond donc à la norme DIN 66399 avec un niveau de sécurité H-3 pour les supports numériques et à un niveau E-2 pour les supports électroniques. 

Des questions ?